circle dots
Famille

+

-

Lifestyle

+

-

Fermer
Circle Dots
Rechercher
dots

Exposer ses enfants sur les réseaux sociaux : quels sont les risques ?

circle circle
circle circle
circle dots
dots circle circle
circle dots
dots circle

Est-il bien prudent d’exposer ses enfants sur les réseaux sociaux ? Voilà une question que se posent beaucoup de jeunes parents. S’il est assez naturel et compréhensible de vouloir afficher son bonheur et ses joies d’être parent, exposer ses enfants en ligne présente tout de même de nombreux risques. Nous faisons le point dans cet article.

Pourquoi les parents exposent-ils leurs enfants sur les réseaux sociaux ?

Certains jeunes parents pratiquent le sharenting. Ce mot anglais est issu de la contraction entre le mot share, qui signifie « partage » et parenting, qui se traduit par « être parent ». Le sharenting consiste donc à exposer de façon excessive la vie de ses enfants sur les réseaux sociaux. L’exemple le plus frappant est celui des influenceurs, qui partagent toute leur intimité à leurs nombreux abonnés. Ils filment leurs moments en famille, comme l’heure du bain ou les repas. Certaines fois l’accouchement est même filmé et diffusé, ainsi que les échographies et consultations chez le médecin.

Pour les influenceurs, partager leur intimité avec leurs abonnés est le meilleur moyen de créer un attachement avec leur public. Mais d’autres parents qui n’ont pas particulièrement de visibilité sur leurs réseaux sociaux ne résistent pas à poster régulièrement des moments privés avec leurs enfants. Mais quelles motivations se cachent derrière ce comportement ?

Selon Michaël Stora, psychologue et fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines « l’intention première est de faire connaître un moment sympa à leurs proches, comme les grands-parents ou les amis qui habitent loin ».

« Le développement des réseaux sociaux nous encourage à tout montrer, à tout dire, en montrant la meilleure image de nous-même ». Les parents chercheraient donc à se valoriser en utilisant les enfants. Ces derniers étant toujours montrés « sous leur meilleur jour, bien habillés, sages, parfaits, souriants, qu’ils exhibent comme un fétiche. Pas de comédie, de hurlements, de couchers qui se passent mal, que des photos d’un bonheur parfait ! Le risque est que l’enfant devienne une prolongation narcissique d’eux-mêmes. »

Le risque d’attirer des prédateurs

Le premier risque en affichant ses enfants sur les réseaux sociaux est d’attirer des prédateurs. Et pour cause, de nombreux prédateurs rodent sur les réseaux. Les photos de vos enfants peuvent malheureusement atterrir sur des sites de pédopornographie. Une fois qu’une photo est publiée sur la toile, vous ne pouvez pas maîtriser où cette dernière va atterrir. Surtout si votre compte est public. Vos photos peuvent également atterrir sur des banques d’images dans des pays étrangers et être utilisées pour des publicités par exemple, sans votre consentement.

Les enfants risquent d’imiter les comportements des parents

Un autre risque d’exposer ses enfants en ligne et le risque d’imitation. En effet, Justine Atlan, la directrice générale de l’association e-Enfance rappelle que les parents transmettent leurs comportements à leur progéniture. “C’est important d’agir avec modération, de leur apprendre à poser des limites. Sinon il sera difficile, quand les enfants possèderont eux-mêmes un téléphone, de leur demander de le lâcher et à ne pas se surexposer sur la toile” analyse Justine Atlan.

De plus, il peut être très néfaste pour le développement des enfants de leur communiquer le nombre de likes ou de commentaires reçus sur leurs photos. La construction de l’estime de soi ne doit pas dépendre du regard des autres, encore moins des internautes qui peuvent se montrer très virulents.  

Le droit à l’image

La loi est très claire : les enfants ont également un droit à l’image. Ainsi, si des parents exposent leurs enfants sur Internet, en grandissant, ils peuvent très bien se retourner contre leurs parents et les attaquer en justice. Même si ce cas de figure reste rare, il est important de comprendre que les enfants peuvent se sentir blessés et humiliés si des photos compromettantes d’eux circulent sur Internet. En plus de nuire à leur e-réputation, ils peuvent subir des moqueries de la part de leurs paires, à l’école par exemple.

Quelques conseils pour protéger les enfants

Si pour vous cela reste important de publier des photos et vidéos de vos enfants sur vos réseaux, vous pouvez suivre ces quelques conseils. Tout d’abord évitez de publier des photos embarrassantes de vos enfants. Gardez pour vous et vos proches les photos amusantes de grimace, et les moments intimes dans le bain ou à la plage. Vous pouvez aussi demander l’autorisation à vos enfants avant de publier votre contenu. Et ne pas rester accroché à l’idée que ce sont les parents qui décident de tout.

Autre solution : vous pouvez cacher les visages de vos enfants en les floutant sur Photoshop ou en ajoutant un émoticône sur leurs têtes. Si vous n’êtes pas influenceurs et que vous ne vivez pas de votre présence en ligne, privilégiez un compte privé où votre contenu sera visible seulement par vos proches. Enfin, ne divulguez jamais d’informations personnelles sur Internet comme votre adresse, ou votre nom de famille.

Vous aimerez aussi...

Retrouvez chaque semaine les actus de Maman Vogue