circle dots
Famille

+

-

Lifestyle

+

-

Fermer
Circle Dots
Rechercher
dots

"Je n'arriverai plus à vivre sans elle…"

circle circle
circle circle
circle dots
dots circle circle
circle dots
dots circle

Je compte les heures et les minutes… Tout est ok, le déjeuner s’est bien passé, la couche est changée, la chansonnette a été poussée pour l’endormir en deux temps 3 mouvements, le rdv de médecin a été pris, l’ainé est à la cantine… 3,2,1, GO !

Je t’aime, sieste de l’après-midi et je n’arriverai plus à vivre sans toi. Tu me permets d’être une meilleure maman. Tu me permets de penser à moi pendant 1 h 30, ou de ne penser à rien. Tu me permets de m’évader, de me ressourcer et de stabiliser mes humeurs quelques fois changeantes. Tu me permets de faire baisser la pression, de faire le point, de me dire que je suis une maman imparfaite mais qui fait ce qu’elle peut pour le bonheur de son enfant…

Mon histoire d’amour avec la sieste de l’après-midi a démarré pendant la grossesse. J’étais si fatiguée que je m’autorisais des siestes tous les jours pendant mon congé mat. Tu me demandais tellement d’énergie déjà si petit in utéro ! Et puis, les nuits étaient de plus en plus courtes et agitées, pas facile de trouver une bonne position quand on a 15kg dans le ventre …
Et puis tu es arrivé dans notre vie, tu as puisé mon énergie pendant les jolis mois qu’ont duré l’allaitement, tu m’as réveillé 4,5 fois par nuit pour me faire un petit coucou, et tu voulais sans cesse être dans mes bras ou dans ton écharpe de portage préférée quand je daignais penser à autre chose. On ne nous dit pas assez que ces petites créatures si mignonnes et si petites ça demande autant d’énergie. Moi qui n’étais pas du genre sportive…

Alors ce qui m’a sauvé et requinqué, c’est ma petite sieste de l’après-midi, calée en même temps que la tienne, qui me permets de souffler, de me reposer, et de retrouver de l’énergie pour être une meilleure maman. Oh oui, je n’arriverai plus à vivre sans elle …

Vous aimerez aussi...

Retrouvez chaque semaine les actus de Maman Vogue