Famille

+

-

Lifestyle

+

-

L’haptonomie pour communiquer avec son bébé pendant la grossesse 

L’haptonomie pour communiquer avec son bébé pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est tout à fait naturel de souhaiter communiquer avec son bébé. Créer des liens avant la naissance, en parlant avec son bébé, ou en lui faisant écouter de la musique. La mère se sent souvent plus connectée avec son enfant puisqu’elle le sent bouger dans son ventre. Le père peut alors souhaiter bénéficier de ce rapprochement, en touchant le ventre de la femme enceinte et ainsi sentir les mouvements du bébé. Pour cela, il est possible de pratiquer l’haptonomie. Une méthode douce pour communiquer avec son bébé avant la naissance.

Pourquoi pratiquer l’haptonomie ?

L’haptonomie est une discipline créée par Frans Veldman, un chercheur néerlandais en sciences de la vie, dans les années 1980. Cette méthode consiste à entrer en relation avec le bébé, par le toucher décrit ici comme un contact affectivo-psycho-tactile. Si elle est souvent pratiquée de façon intuitive par les futurs parents, il est également possible d’être accompagnés par un professionnel, comme méthode de préparation à l’accouchement et surtout une préparation à la parentalité.

L’haptonomie repose sur deux concepts fondamentaux. D’une part la relation entre le papa, la maman et le bébé. En effet, cette discipline a pour objectif d’impliquer le père bien avant la naissance. Et d’autre part sur la communication via le toucher. Pratiquer des séances d’haptonomie permet donc d’aider les futurs parents à s’impliquer dans la relation avec leur enfant. En cherchant à établir un contact et une relation pendant la grossesse, les parents prennent conscience avant l’arrivée du bébé, de son individuation. Pour créer un contact grâce au toucher, les gestes doivent être délicats, respectueux et affectifs. « Il s’agit de mettre sa conscience dans ses mains pour pouvoir créer la relation à l’autre », explique notamment Benoît Le Goédec, sage-femme et auteur du livre La préparation à l’accouchement.

Comment adopter les bons gestes ?

Les gestes à adopter pendant une séance d’haptonomie doivent être doux mais pas sensuels. Il s’agit plutôt d’un toucher affectif et respectueux comme on toucherait le bébé après sa naissance. Si l’idée n’est pas d’effectuer des gestes techniques, il est tout de même préférable de se faire accompagner par un professionnel. Le médecin ou la sage-femme qui dispense les séances vous indiquera à quels endroits du ventre exercer une légère pression afin que le geste soit perçu par l’enfant. Au fur et à mesure des séances, le bébé va répondre aux stimuli et venir se blottir dans le creux de la main.
Cela permet d’apprendre à connaître son enfant, en interprétant ses réactions. De son côté le bébé ressentira le contact de ses parents. Au lieu de rester isolé dans le ventre de sa maman, il va commencer à s’ouvrir au monde extérieur. En plus de lui offrir une meilleure sécurité affective, cette pratique aidera l’enfant à devenir plus vite autonome et confiant dans sa vie future.

Quand commencer les séances ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez démarrer les séances d’haptonomie dès le début de la grossesse. Cependant, les femmes enceintes ne commencent à percevoir les mouvements du bébé qu’au quatrième mois de grossesse. C’est donc à ce moment-là que vous allez pouvoir interagir avec votre bébé. Mais rien ne vous empêche de commencer plus tôt. Le bébé ressentira les gestes, seulement vous n’aurez pas de retour de sa part. À l’inverse, il est déconseillé de commencer trop tard. La méthode prenant du temps à être maîtrisée, si vous vous lancez dans cette pratique quelques semaines avant l’accouchement, vous risquez de ne pas obtenir beaucoup de résultats.

Cette pratique étant considérée comme une préparation à l’accouchement, la sécurité sociale rembourse certaines séances. Cependant, il faut remplir certaines conditions pour bénéficier du remboursement, à savoir pratiquer les séances avec une sage-femme ou un médecin. Renseignez-vous auprès de votre assurance maladie pour avoir accès aux conditions de remboursement.

L’importance de la présence du père pendant l’haptonomie

La présence du père est primordiale durant les séances d’haptonomie. En effet, les séances ont pour objectif de créer une relation triangulaire entre le papa, la maman et le bébé. Le rôle du père consiste également à rassurer sa compagne et à renforcer son lien avec elle. Pour une femme, la grossesse est un chamboulement physique et hormonal. Entre le dérèglement hormonal et la peur de l’accouchement, la femme a besoin du soutien de son compagnon et les séances d’haptonomie sont le moment idéal pour rassurer et exprimer son amour. De plus, pour que les séances soient optimales, il est important que la future maman soit parfaitement détendue. Le père pourra donc grâce à ses gestes doux et ses paroles, apaiser la femme enceinte et ainsi bénéficier d’une communication optimale avec le bébé. Le père peut également en profiter pour apprendre quelques gestes afin de soulager les douleurs de la femme. Notamment en l’aidant à trouver des positions pour placer son bassin dans le bon axe.

Il est également possible de continuer les séances après la naissance, afin d’aider les jeunes mamans à retrouver un sentiment de sécurité avec leurs corps.

Vous aimerez aussi...

Retrouvez chaque semaine les actus de Maman Vogue