Famille

+

-

Lifestyle

+

-

Comment choisir les activités de ses enfants ?

« Alors, comment s’est passée la rentrée ? » est peut-être la phrase la plus entendue par les parents depuis le 1er septembre. Rentrée rime avec école, bien sûr, avec fournitures scolaires aussi, mais également avec activité extra-scolaire !

Pour certains, le choix est évident. « Il fera du solfège, comme toute la famille ! » ou « Elle adore courir depuis toujours, on l’a inscrite à l’athlétisme. ». Mais, pour les enfants qui ne savent pas encore ce qu’ils aiment ou pour ceux qui changent d’avis tous les quatre matins, comment choisir une activité extra-scolaire ?

Une activité extra-scolaire, pourquoi ?

Apprendre à jouer d’un instrument, à faire des passes au football, à suivre une chorégraphie en danse contemporaine, sont des éléments importants dans la vie d’un enfant. Ils lui apprennent la rigueur, l’entrainement, la persévérance, l’humilité aussi parfois. Les clubs de sport ou les salles de musique sont des lieux d’affirmation de soi et de découverte de ses capacités.

Les activités extra-scolaires favorisent également le développement de la confiance en soi.  Elles sont des éléments marquants des choix et des centres d’intérêts des enfants. Sans ajouter que l’association du plaisir et du travail est parfois plus valorisante pour certains car éloignée des performances scolaires.

Penser en termes de plaisir et de personnalité

Pour choisir une activité extra-scolaire, mieux vaut ne pas penser à l’activité en tant que telle dans un premier temps, mais plutôt penser en termes de plaisir et de personnalité. Votre enfant aime-t-il jouer avec d’autres, bricoler avec trois fois rien, grimper sur tout ce qui passe, courir à en perdre haleine ? Est-il plutôt solitaire, joueur, combatif, rêveur, nerveux ?

Une activité extra-scolaire doit répondre un tant soit peu à la personnalité de votre enfant et à ses espaces de plaisir. Vous pouvez, bien sûr, vouloir développer la sociabilité de votre fils un peu trop timide, mais le contraindre chaque mercredi à affronter d’autres enfants au judo peut vite devenir une souffrance pour lui et un calvaire pour vous. Sa sociabilité peut être favorisée dans d’autres domaines de sa vie d’enfant, à l’école tous les jours déjà, en invitant quelques amis à la maison ou lors de réunions de famille.

Si jouer d’un instrument ou faire du sport est non-négociable pour vous, manœuvrez pour laisser un espace de choix à votre enfant. « Oui, tu peux jouer de la guitare, mais tu dois également apprendre le solfège » ou « nous sommes d’accord pour le cours de poterie mais tu dois également choisir un cours de sport ».

Plaisir et libre choix de l’enfant doivent donc dominer votre prise de décision commune.

Se confronter au concret

Il se peut que votre enfant rêve de jouer au football pour faire comme ses amis dans la cour de récréation alors qu’il déteste les sports collectifs ; ou veuille absolument essayer l’escalade comme sa grande sœur alors qu’il a une peur bleue de grimper en hauteur. La déconnexion entre ce qu’il aime et ce qu’il exprime est courante.

Dans ce cas de figure, l’idéal, si cela est possible, est d’inscrire votre enfant à un cours d’essai. Cependant, toutes les activités extra-scolaires ne le proposent pas. Vous pouvez, alors, lui montrer des photos ou des petites vidéos de cours sur internet. « Viens, on va regarder comment se passe un cours de tennis ou de danse et tu vas me dire si ça te plait. » Visualiser ou essayer l’activité extra-scolaire est un bon moyen de la concrétiser pour votre enfant. Il sera plus à même ensuite de faire le bon choix.

Pas de pression ni de surcharge

Les activités extra-scolaires doivent être des lieux décorrélés des prouesses académiques. Ne mettez pas trop de pression sur votre enfant au risque de nourrir une anxiété de la performance. De même, n’oubliez pas qu’un enfant a besoin d’espace et de temps pour rêver, jouer et s’ennuyer. Ne surchargez donc pas ses semaines avec trop d’activités extra-scolaires.

Si votre enfant vous réclame de faire en plus de l’équitation ou de la peinture, vous pouvez lui proposer un stage pendant les vacances scolaires. C’est une bonne option pour répondre à son envie tout en allégeant ses semaines d’école.

L’importance de l’engagement

Si votre enfant a choisi librement son activité extra-scolaire, il est important de lui faire respecter son engagement. Il y aura toujours des mercredis et des samedis matins où il préfèrera rester à la maison. C’est votre rôle de lui rappeler que lorsqu’on s’engage, on s’y tient. De plus, les différents rendez-vous à honorer au cours de l’année (récital, gala de fin d’année, match, tournoi, expositions…) sont une belle valorisation du travail accompli et de l’engagement régulier de votre enfant.

Liberté, plaisir et engagement sont donc les mots-clés pour faire le bon choix pour les activités extra-scolaires. Et, rappelez-vous que d’une année sur l’autre les goûts changent, les personnalités s’affinent, les activités extra-scolaires aussi !

Marie-Amélie Clément

Vous aimerez aussi...

Retrouvez chaque semaine les actus de Maman Vogue